7 trucs de grand-mère pour savoir quand on va accoucher

Vous allez bientôt accoucher et vous guettez les signes pour vous rendre à la maternité ? Ces trucs de grand-mère peuvent vous aider !

accouchement-bebe

Les 9 mois de grossesse ne s’appliquent pas obligatoirement à toutes les femmes. Il est indéniable que les corps humains ne fonctionnement pas tous de la même façon. Chacun possède sa propre horloge biologique. Cependant, à l’approche de la naissance, les alertes d’accouchement sont souvent communes à tous. Découvrez dans cet article sept (07) trucs de grand-mère pour savoir quand le travail d’accouchement va bientôt commencer.

Une forte envie de faire le ménage 

Selon de vieilles croyances, une forte envie soudaine de faire le ménage vers la fin de la gestation est un signe que l’accouchement est bientôt proche. Inconsciemment, la future mère va prendre l’initiative de préparer un « nid douillet » pour son bébé afin qu’il soit accueilli dans les meilleures conditions possibles. L’envie de perfectionner l’arrivée de sa progéniture peut se traduire par des besoins spécifiques, comme de ranger la maison de fond en comble ou de nettoyer profondément chaque pièce. Cette théorie est fondée sur l’instinct maternel, un comportement que l’on peut également apercevoir chez les animaux.

Regain d’énergie avant d’accoucher

Vous arrivez aux termes de votre grossesse quand soudainement vous débordez d’énergie. Cela peut être un indice. Votre corps s’est éventuellement préparé à l’accouchement, sous l’effet des hormones. Il a suffisamment de ressources pour entamer le travail qui vous attend. Ce regain d’énergie est aussi étroitement lié à l’envie instantanée de faire le ménage mentionnée précédemment. D’ailleurs, si l’on se réfère aux facteurs d’accouchement, une femme enceinte active et exerçant des activités physiques est d’autant plus susceptible de déclencher et d’avancer la parturition.

VOIR AUSSI : 10 idées de cadeau de naissance original et utile

DPA proche d’une nuit de pleine lune 

On dit que lorsque la date prévue d’accouchement est proche d’un jour de pleine lune, il y a plus de chance que le bébé naisse à cet instant. En effet, la lune influence pas mal de phénomènes et de liquides, comme les marées ou le comportement des hommes ainsi que celui de certains animaux. Dans ce cas de figure, les superstitions se portent également sur les effets lunatiques sur la grossesse puisque, depuis des siècles, et encore jusqu’à maintenant, beaucoup pensent que la lune a la capacité de stimuler l’accouchement chez la femme enceinte.

Des troubles digestifs 

Voici un autre signe qu’on utilisait auparavant pour appréhender l’arrivée d’un bébé : les troubles digestifs. À la fin de la grossesse, les femmes ont tendance à subir des problèmes digestifs. Ces derniers s’expliquent par une hausse des hormones prostaglandines (responsable de la maturation du col), qui ensuite provoquera une envie régulière d’aller faire la grosse commission. Il arrive même que ce phénomène engendre une diarrhée fréquente. Dans ce cas, veillez à vous hydrater continuellement. Par ailleurs, il se peut que des selles molles puissent accompagner l’accouchement.

mal-ventre-grossesse

Une envie de miction régulière 

À titre d’information, la miction fréquente est susceptible de se produire au cours du deuxième trimestre de gestation. L’envie fréquente d’uriner à la proche du terme de la grossesse est un présage du travail d’accouchement. Elle est due à la pression exercée par l’utérus sur la vessie. La pression est en réalité appliquée sur la vessie lorsque le bébé entame sa descente dans le bassin. À cela s’ajoute une augmentation du flux sanguin. En conséquence, les reins sont amenés à filtrer un plus grand volume de liquide. Dans ces circonstances, inutile de diminuer la quantité d’eau que vous ingurgitez, l’inverse est même conseillé. En revanche, il est essentiel de réduire la consommation de caféine. D’ailleurs, elle est à éviter dans le cas d’une grossesse.

VOIR AUSSI : Top 10 des meilleures marques de vêtements pour bébé

Perte de liquide amniotique 

La perte de liquide amniotique à l’approche de la date prévue d’accouchement marque sans aucun doute le début du travail. Par contre, il est important de savoir distinguer le liquide amniotique qui précède l’accouchement. En général, des contractions devraient s’en suivre dans les prochaines heures de la fuite. Dans le cas contraire, il est impératif de vérifier les caractéristiques du liquide perdu. Le liquide amniotique est incolore et indolore. Sinon, c’est peut-être de l’urine ou une sécrétion vaginale. Pour savoir si vous perdrez les eaux, mettez une serviette hygiénique et poursuivez vos activités. Si celle-ci se remplit facilement au bout d’une demi-heure, c’est le moment de vous rendre à votre lieu d’accouchement.

La technique de la main entre les seins et le ventre 

Une dernière astuce de grand-mère servant à déterminer le début de la parturition est la technique des quatre doigts. Cette astuce consiste à passer une main entre les seins et le ventre, toujours vers la fin de la grossesse évidemment. Si vous parvenez à placer vos doigts, c’est-à-dire les quatre, sur le côté entre les seins et le ventre, il se pourrait bien que votre bébé soit déjà descendu et que le travail va bientôt avoir lieu. Si ce n’est pas le cas, il faudra patienter encore pour un petit moment. À noter que ça reste une méthode des temps anciens et que rien ne prouve son efficacité.

Notez cet article