Régime hyposodé : comment faire pour bien le suivre ?

régime hyposode

Si vous consommez du sel en excès, ce dernier pourrait causer de gros dommages sur votre santé, de l’hypertension artérielle à l’insuffisance cardiaque ou rénale, le sel peut s’avérer très mauvais pour vous, et pour les personnes qui désirent limiter la chlorure de sodium dans leur alimentation, ou celles à qui les médecins recommandent ceci dans le cadre de leur traitement, vous devez suivre un régime hyposodé.

Il existe deux types de régimes hyposodés, le plus fréquent est le large qui est recommandé pour tout le monde, et le plus strict qui est obligatoire, découvrez avec nous tout ce que vous devez savoir à propos de ce régime !

Quand suivre un régime hyposodé

Les régimes restreints en sodium sont prescrits par exemple dans le cas où le patient a une affection rénale, dans ce cas le régime peut être stricte ou large selon la pathologie détectée.

On le prescrit également dans le cas de poussée ascito œdémateuse de cirrhoses, traitement par corticoïdes ou pour soigner une insuffisance cardiaque ( régime strict pour les infarctus et large pour les cardiopathies artérielles).

Pour traiter l’hypertension artérielle, le régime hyposodé est généralement recommandé sans passer au strict.

D’ailleurs, les régimes hyposodés strictes sont de moins en moins prescrits car il existe aujourd’hui plusieurs possibilités thérapeutiques pour les remplacer comme l’équilibre diététique, et un régime trop stricte ou injustifié pourrait entraîner d’autres problèmes comme :

  • Une anorexie impliquant une dénutrition.

  • Des accidents par hyponatrémie pour le cas de l’insuffisance rénale chronique.

De plus, tout régime hyposodé est contre-indiqué en cas de grossesse ou de traitement par le lithium, néanmoins, pour les autres personnes il est plutôt conseillé de consommer moins de sel pour prévenir l’hypertension artérielle, notez que nous consommons en moyenne 8.5g de sel par jour et il en faudrait 6 g maximum, il serait intéressant de jouer la carte de la modération à longueur de vie

Conseils culinaires pour suivre un régime hyposodé

Après avoir passé toute une vie en consommant du sel sans en compter, il est vrai qu’il est difficile de passer directement à un régime hyposodé, surtout les premiers temps ou la nourriture parait très fade et limite immangeable, vous avez besoin d’aide pour gérer tout ceci ? alors suivez nos quelques bon réflexes pour survivre à votre régime !

Tout d’abord, limitez les produits transformés ou cuisinés tout comme les plats cuisinés vendus en surfaces ou les pizzas et poissons fumés, sachez aussi que les aliments dont vous méfier le moins comme le pain ont une grande teneur en sel, optez alors pour des produits en faible teneur.

Quand vous cuisinez, ajoutez le sel en quantité modérée et ne le touchez plus à table, car vous risquez d’en mettre beaucoup plus à table que pendant la cuisson, mettez donc la salière loin de votre assiette, elle n’est pas votre amie !

Le potassium, par contre, pourrait le devenir rapidement, car il est l’antidote contre le sel ! en le consommant vous permettez à votre corps de rétablir un meilleur équilibre, de plus il est facile à trouver, il existe dans les fruits et légumes et les algues. Nous vous conseillons alors de prendre 5 fruits et légumes par jour !

Et pour écraser le goût fade de votre nourriture, misez sur les autres goûts, le salé n’est pas tout ce qui existe dans nos aliments ! Pour de l’acidité, ajoutez du citron ou du vinaigre. Pour une saveur plus épicée misez sur du poivre, paprika ou encore du cumin et du curry, et pour plus d’arômes mettez du basilic, du persil, de l’ail ou des oignions . Il est également autorisé de mettre du sel dans l’eau de cuisson des pâtes ou autre plats, comme mentionné précédemment, mais seulement à ce moment.

Les aliments à limiter pour régime hyposodé

Enfin, si vous entreprenez un régime hyposodé, voici la liste des aliments que vous devez absolument éviter :

  • Les fromages à pâte dure et à pâte molle

  • les viandes, poissons et tout de type de charcuteries

  • Les raviolis, cannellonis ou autre préparations de ce genre

  • Tout type de pain et de biscotte

  • Les légumes en conserve

  • Les olives, cornichons et moutarde

  • les sauces et bouillons cubes

  • Les pâtisseries et biscuits de commerce ou viennoiseries

  • Le sel de table

  • Les eaux gazeuses riches en sel

  • Les médicaments effervescents

;;;;;;;;;